fonctionnemet GTB

GTB : La Gestion Technique du Bâtiment c’est quoi ? (fonctionnement, règlementation, financement)

Qu'est-ce que la GTB ?

La Gestion Technique des Bâtiments, plus communément appelée GTB, est une approche complète pour surveiller, piloter et optimiser les différents équipements techniques au sein des bâtiments tertiaires.

La GTB couvre plusieurs aspects, tels que le chauffage, la ventilation, la climatisation (CVC), l'éclairage, la gestion de l'eau sanitaire et la sécurité. En somme, un système GTB constitue le cerveau du bâtiment, orchestrant l'ensemble des fonctions techniques pour garantir efficience et confort.

L'application des principes de la GTB est cruciale pour l'efficacité énergétique des bâtiments. Elle permet de réaliser des économies d’énergie substantielles en optimisant la consommation des différents systèmes techniques. En surveillant en temps réel les données de consommation énergétique, la GTB permet d'adapter les usages en fonction des besoins réels, évitant ainsi tout gaspillage. Par exemple, les systèmes de gestion technique permettent de moduler le chauffage et la climatisation en fonction des heures d'occupation des locaux, contribuant ainsi à réduire sensiblement les dépenses énergétiques.

La GTB, comment ça fonctionne ?

La GTB fonctionne grâce à un réseau de capteurs et d’actionneurs qui collectent des données sur les équipements et les transmettent à un système central de contrôle.

Le système de contrôle analyse les données et applique des actions définies sur la façon de réguler les équipements, dans le but d’optimiser leurs fonctionnements et réduire leurs consommations d’énergie.

Elle s’intègre dans la vision et le développement des smart buildings, ces bâtiments intelligents qui utilisent les technologies de l'information et de la communication pour améliorer leur fonctionnement, leurs performances et leur sécurité.

GTB fonctionnement

Les 3 fonctions de la GTB

Une installation GTB peut avoir jusqu’à 3 fonctions selon son niveau de technicité, chacune de ces fonctions contribuant à optimiser la consommation d’énergie.

  1. La fonction de surveillance (Niv.1) : La fonction surveillance offre au gestionnaire du bâtiment une vision centralisée des équipements et des alarmes. La gestion du bâtiment peut être réalisée à distance dans le cas d'une externalisation de la maintenance ou de l'exploitation. Au niveau 1 les économies d'énergie sont faibles, c'est pourquoi les constructions neuves privilégient la supervision et le suivi énergétique plutôt que la simple surveillance.
  2. La fonction de supervision (Niv. 2) : En plus de la surveillance, le niveau 2 intègre une fonction de supervision qui permet d'agir sur la programmation des équipements. Grâce au suivi en temps réel de plusieurs paramètres, le superviseur du bâtiment peut adapter le fonctionnement des équipements aux besoins des occupants en modifiant par exemples une période d'inactivité ou une consigne de T°C. A partir du niveau 2, les économies d'énergie sont substantielles.
  3. La fonction de suivi (Niv. 3) : Le niveau 3 vient compléter les fonctions de surveillance et de supervision par la mise en place d'un suivi énergétique régulier. Grâce à l'installation de compteurs d'énergie, les données de consommations sont compilées, mises en forme et analysées au moins une fois par mois par le gestionnaire du bâtiment. Ces analyses permettent d'identifier des axes de progrès sur la performance énergétique du bâtiment. C'est par cette dernière fonction que les économies d'énergie sont maximales.

Les Avantages de la GTB pour les Bâtiments Tertiaires

Optimisation de la consommation énergétique

L'un de ses principaux avantages réside dans l'optimisation de la consommation énergétique. Grâce à des capteurs et des systèmes de régulation sophistiqués, la GTB collecte des données en temps réel sur la consommation d’énergie. Ces informations permettent d’adapter précisément les réglages des équipements en fonction des besoins, évitant ainsi toute surconsommation. Selon plusieurs études, la mise en place d’une GTB peut entraîner des économies d’énergie allant jusqu’à 30%. Par ailleurs, la gestion technique centralisée (GTC) permet de repérer rapidement les défaillances et de corriger les anomalies, optimisant ainsi les performances énergétiques globales.

Amélioration du confort et de la sécurité

Elle ne se limite pas uniquement à la dimension énergétique. Elle permet également d’améliorer le confort des occupants et de renforcer la sécurité des bâtiments. En ajustant automatiquement la température, la ventilation et l’éclairage en fonction des conditions ambiantes et des préférences des utilisateurs, une GTB bien calibrée assure un environnement agréable et productif. En termes de sécurité, la GTB intègre également la gestion des systèmes de sécurité incendie, de vidéosurveillance et de contrôle d'accès, garantissant ainsi un niveau de sécurité accru et une gestion optimale en cas de situations d'urgence.

Conformité avec les normes et règlements

Un autre avantage majeur est sa capacité à assurer la conformité avec les normes et règlements en vigueur, tels que le Décret BACS (Building Automation and Control Systems) et les dispositifs Prime CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Ces réglementations visent à encourager la performance énergétique des bâtiments tertiaires et imposent des exigences spécifiques en matière de gestion technique. En adoptant une GTB, les propriétaires et gestionnaires de bâtiments peuvent s'assurer que leurs installations répondent aux critères réglementaires, tout en bénéficiant d'aides financières et d'autres incitations pour les travaux d'amélioration énergétique.

La GTB obligatoire ?

Le décret BACS (Building Automation and Control Systems), qui s'ajoute au Décret Tertiaire existant, stipule l’obligation d'installer un système de gestion technique du bâtiment (GTB) dans certains bâtiments afin d'améliorer leur efficacité énergétique.

Cette réglementation exige que les bâtiments répondant aux critères suivants soient équipés d'un système de régulation avant les dates suivantes :

- 8 avril 2024 : pour les bâtiments tertiaires neufs dont les systèmes sont supérieurs à 70 kW ;

- 1er janvier 2025 : pour les bâtiments tertiaires existants dont les systèmes sont supérieurs à 290 kW ;

- 1er janvier 2027 : pour les bâtiments tertiaires existants dont les systèmes ont une puissance nominale entre 70 kW à 290 kW.

Les différentes classes de GTB ?

4 classes de GTB ont été établies en fonction de leur performance par la norme NF EN ISO 52120-1 : 2022 :

CLASSE A : GTB à fort rendement - réduction de la consommation d’énergie de 25% à 40%.

CLASSE B : GTB avancée - réduction de la consommation d’énergie de 15% à 30%.

CLASSE C : GTB standard - réduction de la consommation d’énergie de 5% à 10%.

CLASSE D : GTB non-performante et non conforme au Décret BACS.

Comment financer l'installation d'une GTB ?

Il est possible de subventionner l'installation d'une gestion technique du bâtiment (GTB) via les Certificats d'Économies d'Énergie (CEE) grâce à la fiche BAT-TH-116. Voici les points clés :

  • Fiche BAT-TH-116 :
    • Couvre l'installation d'une GTB pour le chauffage, l'eau chaude sanitaire, la climatisation, l'éclairage et les auxiliaires.
    • Permet d'obtenir une prime CEE pour une GTB neuve de classe A ou B, ou pour l'amélioration d'une GTB existante.
  • Conditions pour obtenir la prime :
    • Le système GTB doit assurer des fonctions de régulation de classe A ou B selon la norme NF EN ISO 52120-1.
    • Pour les projets engagés entre le 29 octobre 2022 et le 31 décembre 2023 :
      • Prime CEE x2 pour l'acquisition d'un système GTB.
      • Prime CEE x1,5 pour l'amélioration d'un système GTB.
    • Non cumulable avec les bonifications ZNI Outre-mer ou contrats de performance énergétique.
  • Bonification exceptionnelle (jusqu'au 30 juin 2024) :
    • Prolongation jusqu'au 30 juin 2024 selon un arrêté du 22 décembre 2023.
    • Suppression du secteur "autres secteurs".
    • Dès le 1er janvier 2024, contrôles par contact avant dépôt des opérations :
      • Vérification de l'installation d'un système GTB.
      • Vérification du secteur d'activité (bureaux, enseignement, commerces, hôtellerie-restauration, santé).
    • Exclusion des surfaces de stockage, entrepôts logistiques, réserves, et entrepôts (frigorifiques ou non).

Chez Wanable, nous vous accompagnons de A à Z, de conception au financement sans oublier l'installation.

Si vous souhaitez en savoir plus ou obtenir un devis, nous vous invitons à nous contacter en vous rendant sur notre page : intégrateur GTB

Vous souhaitez en savoir plus ?

À lire aussi